Read Entre mes mains le bonheur se faufile by Agnès Martin-Lugand Online

entre-mes-mains-le-bonheur-se-faufile

Depuis l enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n ont toujours vu dans ses ambitions qu un caprice : les chiffons, ce n est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l âme, s est résignée.Aujourd hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de prDepuis l enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n ont toujours vu dans ses ambitions qu un caprice : les chiffons, ce n est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l âme, s est résignée.Aujourd hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire...Portrait d une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer....

Title : Entre mes mains le bonheur se faufile
Author :
Rating :
ISBN : 9782749922096
Format Type : Paperback
Number of Pages : 333 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

Entre mes mains le bonheur se faufile Reviews

  • Amal Bedhyefi
    2018-11-20 12:45

    This is the kind of books that I love reading because once started , you can't put it down .This story does not let go until the last word , a rollercoaster of emotions .The story is simply yet beautifully written , and it almost feels real .In this story , you get to follow Iris's journey from becoming a fashion designer to falling in love with Gab .The last 80 pages will take your breath away , the events are suspensful and you can't wait to read and know what will Iris do .5 stars for the obvious reason that I enjoyed it , every single word of it .Light , super romantic and a page-turner . This is what describes this book the best . Loved it !

  • Cristina
    2018-12-11 12:53

    If you liked The Devil Wears Prada this book is for you! It's my second book written by Agnes Martin-Lugand and I have to say, this author's writing style is growing on me. This particular book is about Iris - a woman who finds out her parents made a decision years ago, that messed up with her life. Then, she starts changing her lifestyle by going to a tailoring course where she meets Marthe and Gabriel - the two persons who will forever change her life. It was an interesting story and somehow catchy. And it had a happy end! With a slight impediment. It was a spicy book and I kind of loved it.

  • Geo Marcovici
    2018-12-03 16:49

    O carte despre monotonie, despre înșelăciune si neîncredere, despre lupta pentru fericire și libertatea pe care o ai in momentul când întâlnești dragostea adevarata.

  • Aurélie
    2018-12-02 16:55

    L'histoire est simple mais j'ai su directement m'y attacher et rentrer dans cet univers. Malgré quelques vus et revus, les personnages sont bien construits et j'ai aimé voir l'évolution d'Iris tout au long de l'histoire. C'est un roman en tout cas dont je n'ai pas su me détacher et que j'ai dévoré en un jour.L'histoire reste assez prévisible dans l'ensemble et j'ai préféré son premier roman et mon premier coup de coeur "Les gens heureux lisent et boivent du café"

  • Clairem
    2018-12-07 18:50

    J'ai beaucoup aimé l'ensemble du roman mais la fin (les 50 dernières pages) ont laissé un goût quelque peu amer. Dommage...

  • Cititor Necunoscut
    2018-12-18 12:05

    Fericirea îmi scapă printre degete este un roman ușor, clișeic de la un capăt la altul, cu personaje plate, lipsite de viață și cu o acțiune fără un apogeu decent, previzibilă din primele 30 de pagini ale cărții. Cu alte cuvinte, dezamăgire totală.Iris este o femeie de 31 de ani, ce lucrează într-o bancă, pentru că așa și-au dorit părinții ei, măritată cu un doctor de succes și foarte ocupat. Și-a dorit din totdeauna să devină croitoreasă, dar părinții ei i-au încurcat planurile, căci nu o considerau o ocupație potrivită cu statutul ei. Este profund nemulțumită de cum decurge viața ei, căsătoria ei, își dorește o schimbare. Din a doua pagină este clar că el o înșeală, dar pentru ea devine evident doar în ultimele 50 de pagini ale cărții, timp în care asistăm la o halucinantă ascensiune a ei în Paris și o nepăsare crasă din partea lui.Receznia mea completa este aici https://cititornecunoscut.ro/2017/10/...

  • Israel Montoya Baquero
    2018-12-17 13:10

    Tengo que reconocer que "Las personas felices leen y toman café" me gustó, cuando lei, bastante.Una lástima no poder decir lo mismo de esta segunda novela de Martin-Lugand. Desde el argumento, completamente insulso y basado en un mcguffin como un castillo (cada día que pasa los odio más y más), hasta unos personajes, y una evolución de los mismos, que ni me interesaba ni me hacía empatizar con ellos (lo siento, no me creo el rollo de "mujer que busca liberarse y cae rendida ante el primer chulopiscinas con que se cruza y que se convierte en el centro de su universo"), por no hablar del argumento, más digno de una película sobremesera de Antena 3 un domingo; nada, y cuando digo nada, es nada, me ha hecho disfrutar de esta lectura.Lo único bueno que, para mi, ha tenido este libro, es que la letra era grande, tenía más o menos pocas páginas, y me lo he leido en una mañana....punto.

  • maddy
    2018-12-10 17:54

    Je me suis laisser prendre au jeu... Je voulais etre Iris, je voulais un Gabriel...Belle histoire qui mine de rien m'a laissé qq surprise.

  • Manecita
    2018-12-03 17:06

    Bueno,final inesperado

  • Siham Elfakir
    2018-11-23 13:55

    Super mega léger. Idéal pour un transat.

  • Natalia
    2018-12-07 18:07

    Sin duda que este año fue todo un descubrimiento en lo que se refiere a lecturas y autores nuevos. Una de ellos fue Agnès Martin-Lugand. Primero fue “La Gente Feliz Lee y Toma Café”, una conmovedora historia sobre la pérdida de nuestros seres queridos y cómo se conlleva de diferentes maneras, a la que hice una reseña anteriormente (escrita en inglés). Ahora le tocó el turno a “El Atelier De Los Deseos”.Iris siempre ha sabido que lo suyo es la costura y sueña con tener su propio taller algún día y hacer sus propios diseños, lo que por años ha sido solo un sueño que se ha mantenido a escondidas. Hace muchos años mandó una solicitud para la escuela de costura, de la que tristemente fue rechazada y como nunca ha tenido el apoyo de su familia, quienes creen que es mil veces mejor un marido que una carrera, su sueño ha sido sólo eso, un sueño. Casada con Pierre, un médico que la quiere y la apoya, pero al mismo tiempo la asfixia y no al entiende, van a un almuerzo familiar como todos los domingos y es ahí donde Iris se entera de algo que pondrá su mundo patas arriba, sus padres escondieron deliberadamente la verdadera respuesta de la escuela de costura a la que Iris mandó su solicitud y en la que sí fue aceptada. Enojada y a la vez decidida, hará un cambio de rumbo hacía un atelier en París para finalmente realizar su sueño. Este atelier está dirigido por Martha, una elegante mujer con un firme carácter y rodeada de muchos secretos, quien verá un talento único en Iris y la ayudará a realizar sus propias creaciones para convertirse en la modista que anhela ser. Pero como no todo es color de rosa, encontrará la tentación en Gabriel y ninguna comprensión por parte de Pierre, creando un singular triángulo amoroso a través de la distancia y que nos mostrará qué tan bien conocemos a los que nos rodean.Lo que me gustó de esta novela fue que su sinopsis nos da a entender que es una historia de luchas, superaciones y costura, cuando es mucho más que eso, vemos como Iris sin darse cuenta se mete en cosas que jamás pensó que pasarían, en un mundo muy diferente al que está acostumbrada y en cierto modo mucho más retorcido. Lo que comienza como algo simple se convierte en todo un ejemplo de lo complejo que es la psicología de algunas personas, una verdadera prueba para una joven como Iris. Extrañamente su único apoyo será Gabriel, aunque no simpaticé mucho con este personaje (Me pasó un poco tanto con Edward, el protagonista de la anterior novela de la autora). Claro que siempre me ha costado simpatizar con personajes masculinos con demasiada arrogancia o cuando son demasiado mujeriegos, más si son descritos como muy apuestos. Admito que casi al final comencé a tolerarlo un poco más cuando sus secretos salieron a la superficie y sus sentimientos por Iris tomaron un carácter más sincero y honesto. Creo que podría decir que El Atelier De Los Deseos es una gran novela, igual que su predecesora, la recomiendo a todo el público, especialmente por su sorprendente final que no me esperé y unos excelentes personajes.

  • Iustina Dinulescu
    2018-11-21 10:51

    O carte usoara, pe care o citesti de voie in cateva ore pentru ca pur si simplu nu o poti lasa din mana! Stilul lui Agnes ML e usor de recunoscut si te prinde inca o data de la prima pana la ultima pagina. Povestea asta e altfel decat celelalte. Pe alocuri pare puțin grabita, nu duce lipsa de previzibil, insa reuseste sa te cucereasca. Replicile sunt simple, placute, actiunea e dinamica și interesanta. Mi-a plăcut personajul Iris - o femeie care isi cauta identitatea, care luptă pentru visul sau pe care il credea pierdut in ciuda dezaprobarii si a lipsei de sustinere din partea intregii familii, care se straduieste din răsputeri sa isi salveze casnicia de la rutina care pare sa o inghita. Marthe, pe de altă parte, este un personaj intrigant, imprevizibil, care reușește să te surprindă de cele mai multe ori.Așa cum spuneam mai devreme, acțiunea e destul de previzibila in mare parte, insa a avut totuși si cateva elemente surpriza. Finalul, ca de obicei, este prea brusc, dar deja m-am obișnuit cu asta. E semnătura lui Lugand, e marca ei înregistrată! :DUna peste alta, o recomand. Merge pentru relaxare. Intr-o oarecare măsură te îndeamnă putin si catre analiza. Cu alte cuvinte... te pune pe gânduri - despre viață, oameni, prețul succesului, mirajul luxului, ambiții si visuri, despre iubire si obsesie.

  • Iryna Viter
    2018-12-12 12:49

    Чтиво, яких багато. Про внутрішнє покликання, роботу, любов, зраду. Не рекомендую шукачам унікальних історій про кохання.

  • Charly Flores
    2018-11-18 17:03

    Una gran obra. El estilo de Agnes es único. Con una narración sencilla envuelve al lector en historias llenas de pasión y vida. La historia es única y el final es sorprendente. Además considero que es un libro un tanto feminista, aunque no en un sentido completo. Por otro lado, los personajes son muy interesantes y tienen muchas capas de vida que los forman y complementan de una manera especial y realista. Además de todo es una lectura rápida pero no por ello menos intrigante y acogedora.

  • Ocilia
    2018-12-17 15:00

    Un bouquin...comment dire, assez étonnant.J'avais aimé "Les gens heureux lisent et boivent du café", mais là, je n'accroche pas. La première moitié du livre est assez niaise, irréelle et simpliste. La deuxième moitié vire dans le glauque.Une vraie sensation de malaise. Rien ne tient debout, tout, absolument tout, m'a paru tiré par les cheveux, comme sortant de l'imagination d'une jeune fille de 14 ans qui n'a aucun sens des réalités.Je n'arrive même pas à mettre des mots sur ce que j'ai ressenti à la lecture de ce livre. Beaucoup d'incompréhension, surement, en fait.

  • Mélanie
    2018-12-13 13:08

    J'ai beaucoup aimé la première partie de ce roman. Malheureusement, le dénouement me laisse un peu perplexe. Néanmoins j'aime toujours autant la plume de cet auteur qui est très facile à lire et rafraîchissante ! J'ai lu ce livre en une journée (quelques heures) et j'y ai pris du plaisir malgré une fin décevante.

  • Delphine
    2018-12-04 16:45

    Après avoir lu 'Les Gens heureux lisent et boivent du café' et 'La vie est facile ne t'inquiète pas', j'avais peur d'être déçue, de ne pas autant retrouver ce qui m'avait passionné. Et bien, je me suis bien trompé. Livre avalé en une journée. J'adore. J'ai adoré. J'aimerai avoir la même force caché d'Iris. Merci encore une fois Madame Agnès.

  • Ana Branco
    2018-11-30 18:00

    Gostei imenso. Um romance que nos fala de sonhos. Sonhos não concretizados por qualquet razão, razão essa que envolve terceiros e por quem se deixam sonhos para trás. Mas os sonhos estão lá. ...á espera da coragem para se lutar por eles. E aí tudo é possivel e tudo pode mudar. Uma história cheia de glamour e de sedução.

  • Keira-christina Demchenco
    2018-12-12 10:44

    All in the best French tradition. Wow, chills run through the skin. This story does not let go until the last word. It's like a rollercoaster ride. Only that I was on top, and now fly down. Iris History takes so what to think about something else seems impossible.

  • Koxinell
    2018-11-30 11:06

    Un véritable coup de coeur !Mélange de légèreté et de profondeur Livre positif qui donne à tous l'idée du bonheur et du possible !

  • Marian May
    2018-11-24 10:51

    Divertido de leer. Lectura entretenida que engancha en el primer capítulo. A mi parecer bastante predecible, pero te hace pasar un buen rato.

  • Silvia Iaia
    2018-11-30 17:59

    Ce livre est parfait pour lire une histoire simple et agréable et pour se entrainer en français

  • Tabata Ioana
    2018-12-11 13:55

    Ce-mi place mie la A.M.Lugand e ca are povestirile dragute, scrise fluid, intr-un stil nu prea sofisticat, si nici nu pierde timp cu descrierea personajelor in mod particular, ci totul se produce treptat pe parcursul povestirii ajungi sa cunosti caracterul acestora, ... dar pana aici.Dupa a patra carte citita deja...e prea multa banalitate, care la un moment dat te plictiseste, pentru ca toate cartile ei au aceeiasi tema, sunt scrise dupa acelasi tipar. In cazul acestei carti de exemplu, inainte sa ajung la jumatate, deja stiam cum o sa se termine.Nu mi-a placut personajul principal de la primele pagini, si pe tot parcursul lecturii nu mi s-a dat nici un motiv sa-mi schimb parerea.

  • Isabelle
    2018-12-16 16:01

    3,5⭐️

  • Maddelline
    2018-12-11 15:05

    ca întotdeauna, am fost captivată de povestea scrisă de Agnes. o poveste romantică despre o iubire care te îndeamnă la visare, cu toate că m-a uimit asemănarea pe alocuri cu Fifty shades of Gray

  • Justine
    2018-12-16 19:14

    L'atmosphère est étrange, on est pris au jeu et incroyablement étonné de chaque bouleversement de situation. Bravo Agnès Martin-Lugand !

  • BlackKat
    2018-11-24 12:45

    Emballée par la lecture du premier roman d'Agnès Martin-Lugand, Les gens heureux lisent et boivent du café, il y a quelques mois, j'avais commandé et lu ses autres romans dans la foulée… par ordre de parution, tant qu'à faire, pour voir l'évolution de sa plume!Entre mes mains, le bonheur se faufile est donc le deuxième roman de cet auteur…J'ai été bercée par le bruit de la Singer de ma maman et je réveille de temps en temps la mienne… le sujet m'attirait donc… moins le milieu de la mode, cependant.C'est à nouveau un beau portrait de femme qui interpelle…Iris est une femme rangée entre un métier alimentaire et son foyer, mariée à un médecin, dans une sphère bourgeoise et provinciale.Mais Iris n'est pas heureuse, elle étouffe: elle est épouse, fille de… mais sa vie de femme et son épanouissement personnel sont en berne… inéluctablement depuis que son rêve s'est brisé, il y a bien longtemps, quand ses parents l'ont obligée à suivre des études de commerce… bien plus sérieux que les chiffons de la couture…Iris ne vit pas, elle se sent transparente, un meuble parmi d'autres…Mais elle reprend son destin en main quand une opportunité parisienne se présente… elle part à la rencontre de sa destinée, d'un travail, d'une vocation, d'un mentor… mais aussi d'un homme.C'est un roman sur la passion, la passion de la création artistique, la passion de la couture, des tissus et dentelles, de la mode, de la sublimation féminine par le vêtement.C'est une histoire sur le bonheur, celui qui passe par l'épanouissement personnel nécessaire pour apprécier l'amour conjugal.C'est une remise en question de la condition féminine, ces femmes trop longtemps prisonnières d'une vision archaïque et rétrograde du foyer et qui s'étiolent avec le temps et l'ennui.Iris est le symbole de ces femmes enfermées dans des choix raisonnables, cantonnées dans l'ombre de leurs parents, de leur mari, dans des existences pâles et sans saveur. Mais Iris va vivre enfin, s'ouvrir au monde et à elle-même, en se donnant à fond pour la passion qui l'anime depuis si longtemps.Cette réflexion sur la place de l'épanouissement de l'individu comme ingrédient essentiel dans le bonheur d'une famille est très finement analysée, dans le carcan de l'éducation parentale et du mariage, entre doutes, sentiment de culpabilité et pulsions de vie.L'opposition entre l'ambiance rangée et monotone de la province et le microcosme des soirées sulfureuses parisiennes est certes un cliché facile mais j'ai trouvé la description de l'univers des créateurs de mode et de leur clientèle juste, fascinante, et aussi pathétique par sa flagornerie et sa superficialité; et cette confrontation des deux styles marquent d'autant plus fortement la transformation d'Iris dans son cheminement.A côté des strass et paillettes, le dur labeur des « petites mains » est très bien détaillé mais le passage éclair d'Iris par cette case laborieuse ne m'a pas semblé suffisamment crédible, malheureusement.Avant Paris, Iris était une petite souris… jusqu'à sa rencontre avec Martha.Martha est un mentor égotique, possessive, tyrannique et manipulatrice. Et pourtant c'est elle qui a sorti Iris de sa chrysalide. Martha est le symbole de l'influence, de l'emprise et de l'importance que peuvent avoir certaines personnes très charismatiques sur d'autres, autant pour le meilleur que pour le pire. Elle est l'ange et le démon sur l'épaule d'Iris et j'ai adoré détester ce personnage!Par contre, je n'ai pas vibré devant la rencontre de Gabriel et d'Iris. Parce que le cliché du Don Juan de salon ne m'attire pas, parce que la relation sulfureuse d'avec ses parents adoptifs m'a fait grimacer, parce qu'un adultère reste un adultère même si c'est la naissance d'une belle histoire d'amour. Parce qu'à mes yeux, cette rencontre décrédibilise la démarche d'Iris dans sa quête d'identité.Je dois bien avouer que si j'ai lu ce roman d'une traite, je l'ai moins aimé que le précédant. La plume est toujours facile, fluide, émouvante et addictive mais j'ai trouvé étouffant l'air vicié des soirées parisiennes après les embruns des plages irlandaises.Je l'ai certainement lu trop vite après Les gens heureux… et je n'ai pas ressenti autant d'émotions et d'empathie. Je crois, je suis même certaine, que je préfère le charme surané des pulls 100% pure laine de mouton à la soie stretch des défilés…Toutefois, c'est un très bon conte de fées moderne…

  • Silvia Marcaurelio
    2018-12-12 16:05

    Iris ha trentadue anni ed è insoddisfatta. Il suo matrimonio con Pierre non la soddisfa più. Lui è assente e anche se lei tenta di approcciarsi con lui, lui la evita con la scusa della stanchezza e del lavoro. Lei lavora in banca, un lavoro che non le è mai piaciuto, lui è un medico e lavora molto per farsi un nome ed una carriera. Lei ora è una giovane donna che si ritrova suo malgrado in una vita provinciale e borghese che non la rispecchia per nulla: un lavoro che l’annoia, dei colleghi con i quali ha poco da condividere e soprattutto un marito molto preso dalla propria carriera e che non le manifesta affetto ed attenzioni. Iris è stufa e non sa che fare. Il suo sogno è stato da sempre quello di fare la stilista; un sogno infranto prima del matrimonio, quando aveva tentato l’iscrizione ad una prestigiosa scuola di Parigi, ma non aveva mai ricevuto una risposta. Ma una domenica, come tante altre, a pranzo dai suoi genitori, suo fratello sgancia la bomba. La scuola aveva risposto positivamente, ma i suoi genitori, pensando che non fosse il caso, le nascosero e bruciarono la lettera di risposta. Iris va su tutte le furie, si sente defraudata e rompe i ponti con la sua famiglia, appoggiata da Pierre. All’insaputa di Pierre, prova di nuovo ad inviare una richiesta per una scuola di stilisti e il giorno che viene accettata, si licenzia. Pierre aveva pensato che prima poi Iris sarebbe tornata sui suoi passi e l’aveva lasciata fare, ma questa è veramente grossa, e i due litigano furiosamente, ma Iris riesce a spuntarla. Frequenterà per sei mesi una scuola a Parigi dove rimarrà per cinque giorni la settimana per tornare a casa nel week end. La scuola dove va ad imparare è quella nell’atelier di madame Marthe, che nota subito Iris e il suo talento e la prende sotto la sua protezione e non le lesina consigli, sia di moda che di vita. In poco tempo le procura delle clienti fisse e la scuola passa in secondo piano … ormai lei è pronta per essere lanciata nel mondo della moda. Questo non aiuta certamente il suo matrimonio, di cui Iris continua ad essere insoddisfatta; il marito, nonostante la sua assenza, quando lei torna non brilla né per loquacità, né per attaccamento. Il lavoro è la sua prima “donna” a cui lui non rinuncia mai. A Parigi Iris ha l’opportunità di conoscere il figlioccio di Marthe, Gabriel. E’ un donnaiolo, uno che si dà alla bella vita, e Marthe la mette in guarda. Gabriel è capace di far soffrire le donne, quindi è meglio stargli alla larga. Per lui le donne sono una sfida. Iris né è convinta, ma Gabriel l’attira come una luce farebbe con una falena e nonostante i divieti di Marthe, Iris comincia a frequentarlo e ad aver un rapporto di amicizia con lui. Perché per Iris solo amici possono essere, non ha intenzione di tradire Pierre, anche se comincia a sentire che i suoi sentimenti verso Gabriel sono cambiati. Vuole che il suo matrimonio torni a funzionare. Il mondo che si ritrova a frequentare, tra lussi, eccentricità e molte ombre, è molto distante dalla sua esperienza personale, e per dimostrare di valere qualcosa, Iris dovrà imparare a tirare fuori grinta e coraggio, per superare gli ostacoli che le si pareranno davanti. Ma c’è qualcosa che non va, sia nella sua vita precedente che in quella nuova, misteri e segreti che dovrà scoprire, emozioni e dolori che dovrà vivere sulla propria pelle, prima che possa ricominciare a vivere, a sognare e ad amare. Il libro è scritto in modo semplice e diretto, i personaggi sono intensi e ricchi di sfaccettature. Nonostante sembri un romance, è anche ricco di colpi di scena. La storia ruota intorno al desiderio della realizzazione dei propri sogni e alla spinta motivazionale capace di cambiare la vita di ognuno. Voto: 7

  • Anne Sophie
    2018-12-19 17:08

    Iris, âgée d’une trentaine d’années, n’est pas vraiment épanouie dans son métier de banquière ni au sein de son couple, son mari étant médecin à l’hôpital et y passant le plus clair de son temps. Lorsqu’elle fait par hasard une découverte chez ses parents, celle-ci remet en cause celle qu’elle est. En effet, Iris avait rêvé de devenir couturière, et plus particulièrement créatrice de vêtements, mais n’ayant jamais eu de réponse de l’établissement où elle souhaitait se former, elle avait renoncé à ce projet. Mais en réalité, son père et sa mère avaient détruit le courrier d’acceptation. Malgré les réprobations de Pierre, son mari, elle décide de reprendre sa vie en main et de partir à Paris pour six mois, dans un atelier de création où une formation lui sera dispensée. Elle y fait la connaissance de Marthe, la directrice de l’établissement, qui va exiger le meilleur de celle qui va devenir sa protégée.J’ai été totalement conquise dès les premières pages de ma lecture d’Entre mes mains le bonheur se faufile. J’ai immédiatement apprécié Iris et sa rébellion face à toutes ces personnes qui semblent savoir mieux qu’elle ce qui est bon pour elle et ce qui sera source d’épanouissement. Elle a des principes, de l’éthique, mais souhaite désormais prendre la route du bonheur, même si cela ne sera pas toujours simple. Elle essaie de se faire une place, mais reste timide et en retrait des autres élèves (sans doute car elles n’ont que vingtaine d’années). Mais Marthe va la remarquer rapidement, et tel un mentor, elle lui dira que faire, comment faire, et mettra à sa disposition tous les moyens nécessaires pour qu’elle parvienne à se faire un nom dans le domaine de la couture. Marthe est une femme d’un certain âge relativement autoritaire et sévère. Très riche, elle a pris sous son aile Gabriel, dont elle s’occupe comme une mère. Pourtant, elle met à plusieurs reprises Isis en garde contre lui, elle lui dit de s’en défier, qu’il est homme à femmes, qu’elle doit conserver ses distances avec lui… Mais de qui faut-il réellement se méfier ou non ? Quant à Pierre, le mari d’Isis, c’est un vrai salop. Au début du roman, je ne l’aimais pas trop, mais à la fin… je le détestais carrément ! Par contre, j’ai beaucoup apprécié le majordome de Marthe, Jacques. Très prévenant, il semble sincèrement gentil, bien qu’un peu distant au premier abord.Quant à la fin… magistrale ! Je ne l’avais pas du tout vue venir. De quoi clore en beauté un ouvrage qui m’a totalement captivée de la première à la dernière page, portée par une plume qui m’a réellement conquise. La narration est du point de vue d’Iris ; j’ai ressentis beaucoup d’empathie pour elle, et je voulais absolument savoir ce qu’il allait advenir d’elle.Lien vers ma chronique de blog : http://meslecturespageaprespage.blogs...

  • MeryPains
    2018-12-11 16:11

    La historia no me gustó nada al principio, me pareció lenta y bastante predecible. Por suerte da un giro a la mitad que engancha y que introduce elementos inesperados. Los personajes no me gustaron ni al principio ni tras su evolución, no me identifiqué con ninguno. Es una historia que se lee rápido y fácil.FR: Cette histoire ne m’a pas attrapé jusqu’à la moitié, mais c’est après de ce point que je me suis accroché. Même si, la plupart de l`histoire est prévisible, le final est inespéré ! Je n’ai pas aimé les personnages du début à la fin. C’est une lecture légère et rapide.